Bayadogobaila

Chien de chasse dans son pays natal, le Dogue Argentin est depuis son arrivée en Europe, un excellent chien de compagnie

Un Argentin à la silhouette athlétique qui est la synthèse de plusieurs races, caractérisé par sa robe immaculée

L'apparence d'un molosse au coeur tendre construit pour la vitesse et la résistance physique, doué d'une polyvalence de fonctions avec la spychologie très fine d'un chien de chasse

Dogueargentinargentine

Le Grand Blanc de la Pampa, est un Seigneur qui mérite de l'intérêt et de l'affection pour devenir un véritable compagnon de tous les jours

Crée pour les immenses terres sauvages dans son pays natal, il se doit de lui offrir un mode de vie qui correspond à ses besoins pour s'épanouir dans nos villes

Une race aux racines profondes et en même temps une aventure cynophyle incroyable qui fut le fruit d'une sélection pointilleuse de deux hommes, Antonio et Agustin Nores Martinez, qui offriront le symbole National de l'Argentine

 

 

Le Dogo Argentino est originaire de la province de Cordoba, il est à la fois un chasseur redoutable mais aussi un merveilleux chien de compagnie comme le souhaitait ses créateurs

 

 

 

Antonio2

En 1907, naît en Argentine Antonio Nores Martinez (Toño)

Getimage

En 1910, les combats de chiens et de coqs sont de véritables spectacles pour les Argentins

De nombreuses races de chiens de "types molossoïde" reconnues pour leur férocité envers les humains et leurs congénères appelés "Alano" introduites par les colons lors de la conquête de l'Amérique du Sud ont permis de créer une race de chien, appelée "El Viejo Perro de Pelea de Cordoba" appelé "le vieux chien de combat de Cordoba"

Dogobaila6

 

 

Dès son plus jeune âge, Antonio se passionne pour les combats de chiens et la chasse. Bercé dans le milieu grâce à ses oncles qui sont de grands éleveurs de ces chiens, il commence à élaborer sa propre lignée de "chiens de combat", appellée la famille "Araucana" aidé par son père, expert en génétique, et ses oncles, experts en combat

C'est à la treizième génération, qu'il atteint son objectif et s'aperçoit qu'il a créé un chien quasi-parfait, à la force incomparable. Il est en outre fasciné à l'idée de pouvoir chasser avec un chien qui débusque, poursuit et capture sa proie

Les dogues de la famille "Araucana" se révèlent trop agressifs entre eux pour chasser en meute, trop lourds pour leur taille, et d'un odorat assez médiocre

Dogobaila10

En 1920, l'Argentine promulgue une loi interdisant les combats de chiens, cependant ils seront encore nombreux à se dérouler dans la région de Cordoba

Pampaargentinedogobaila

Dans son pays d'origine, le gibier est abondant et la chasse est, depuis toujours, pratiquée par toutes les classes sociales. Le type de chasse pratiquée par les Argentins est baptisée "Caza mayor"

Elle consiste à rechercher un animal sauvage "puma ou sanglier" dans son milieu naturel, à l'aide d'une meute de Dogos et d'un simple couteau. Les chiens doivent repérer une piste, la suivre en silence et lorsqu'ils rattrapent enfin l'animal, ils doivent s'en saisir et le maintenir jusqu'à ce que leur maître puisse s'en approcher pour porter le coup de grâce

Antiniomartinez 1

Auparavant, les chiens de chasse utilisés, d'origine européenne, se montraient incapables de gêrer toutes les difficultés de ce type de chasse. Des prairies immenses et pleines de pièges, des bois impénétrables et dangereux, des montagnes abruptes et balayées par des vents violents, mais aussi, et surtout, une faune sauvage d'une extrême violence

C'est pour remédier à tout cela que les frères Agustin et Antonio Nores Martinez décident de créer une race autochtone, capable d'affronter la dureté du pays, le gibier local mais également capable de gagner le coeur de tous les argentins en tant que chien de famille

Perrodepeleacordobes

En 1925, Antonio et Agustin, toujours autant passionnés par la cynotechnie et ne souhaitant pas voir disparaitre la famille "Araucana" qui est une véritable réussite dans le monde du combat, doivent mettre en avant l'utilité de la race pour la chasse au gros gibier

Ils décident de créer une race qui réunira les meilleures qualités du "Perro de Pelea Cordobes" ou "vieux chien de combat de Cordoba" qu'ils affectionnent tout particulièrement, tout en étant supérieure au point de vue de la taille et de la force physique. Ce chien devra en outre avoir des qualités pour la chasse, seul ou en meute, dans la faune qui peuple la Sierra de Cordoba, c'est-à-dire essentiellement des pécaris, des pumas et des renards

Dogobaila14 1

En 1928, âgé seulement de 21 ans, Antonio débute  la sélection du Dogo Argentino à partir des "chiens de chasse" appellée la famille "Guarani", chiens de combat croisés avec le pointer qui s'adapte à la chasse au gros gibier

Les chiens de Toño sont donc agiles, rapides, courageux, blancs pour ne pas être confondus avec les proies, bons pisteurs, ont une peau épaisse et dure, résistant aux buissons épineux et à la chaleur de Cordoba

Antonio Nores Martinez, rédige alors son projet de standard qui contient les grandes lignes de ce que doit être son chien idéal

Dogobaila20Dogobaila3

En 1934, Antonio reprend les chiens de la famille "Guarani" pour les croiser avec neufs autres races

Les critères de sélection sont "la  puissance, l'endurance, la rapidité, le courage, la combativité, l'agilité, le  silence, l'insensibilité à la douleur, la taille moyenne, la robe  blanche, la mâchoire puissante et l'odorat très développé"

Chaque race correspond à un objectif bien précis car le Dogo Argentino doit posséder les qualités pour la chasse au sanglier et au puma (à deux ou en meute) dans la faune qui peuple la Sierra de Córdoba

Chassedogobaila

Le Dogo est issu de neuf races européennes qui ont servi, par des croisements de retrempe, à améliorer son principal ancêtre," le Perro de Pelea Cordobes"

- le bullterrier

- le bulldog anglais

- le mastiff

- le boxer

- le dogue de Bordeaux

- le dogue allemand

- le montagne des Pyrénées

-  l’irish wolfhound

- le pointer

Dogobaila6

En 1940, les autorités internationales interdisent les combats de chiens, ce qui n'entraînera pas de façon significative le déclin le l'intérêt des habitants pour les combats de ses molosses blancs

Dogobaila9

En 1942, Antonio installe dans un ranch appelé "Los Algarrobos", son élevage constitué d'une vingtaine de Dogos pour la reproduction

Anaetpepe

En 1946, Agustin organise un combat entre "Ana" et"Pepe" le sanglier

Le combat est filmé et contribue ainsi à faire croitre la renommée naissante du Dogo Argentino dans son pays

Antonio présente également la race à la société de chasse de Buenos Aires

http://www.dogoargentino-japan.com/

 

Revuedianadogobaila

En 1947, après 20 ans de sélection et de retrempe avec plusieurs races surtout le dogue allemand pour lui donner de la puissance, le standard de la race est publié en Argentine dans la revue de chasse "Diana"

La race est pratiquement fixée

Daydetrivelindogobaila

Agustin qui préfère la chasse aux combats veut prouver à ses compatriotes que son Dogue Blanc est capable d'affronter et de battre un taureau

"Chino" superbe Dogo, honore ce pari en le gagnant

La race est ainsi reconnue dans tout le pays mais aussi à l'étranger

DogobailachasseDogobaila17 1

En 1956, son créateur Antonio Nores Martinez est assassiné lors d'une partie de chasse, son frère Agustin reprend la sélection

Dogobailasanglier

Grâce aux registres de son élevage "Del Chubut" , il continue cette oeuvre qui aboutira à la naissance d'un chien National parfaitement adapté à sa fonction de chien de chasse appelée la "Caza Mayor" au

- gros gibier

- sanglier

- puma

Dogobaila2

En 1960, Agustin enregistre les chiens qui serviront de base pour la race

 

1969dogobaila

En 1964, le Dogo Argentino est officiellement reconnu par la Société de Cynologie et la Société Rurale Argentine qui lui ouvre son livre des origines

La race commence à se répandre dans le pays

Dogobaila16

En 1969, est constitué le "Club du Dogue de Cordoba" présidé par Agustin Nores Martinez

Expositiondogobaila18

En 1971, la première exposition spéciale de la race est organisée par le Docteur Valino et Monsieur Ruben Passet Lastra

Livreorigineargentine

Le 31 juillet 1973, reconnaissance à titre définitif de la race par la Fédération Cynologique Internationale (FCI) - "standard numéro 292"

Première et unique race Argentine

Le Dogo peut enfin partir à la conquête du monde

http://fci.be/nomenclature/DOGUE-ARGENTIN-292.html

http://www.clubdeldogo.com/?s=12

 

Agustinnoresmartinez

En 1978, Agustin Nores Martinez décéde

Découvrez l'élevage de la famille du Docteur Antonio Nores Martinez

'Criadero La Cocha'

http://www.noresdogoargentino.com.ar/espanol/criadero.htm

-  

En 1978, Tilcara (Famille Nores)

1er Champion du Monde en 1978

CH International - CH Mexique - GR CH Argentin

 

Huainoeltumi

 

En 1995, en Argentine, l'élevage "De El Tumi" domine avec  "Huaino de El Tumi" remporte les prix de Longchamp en 1995 et 1996 et devient Champion du Monde à Bruxelles et à Budapest

Entre 1994 et 2002 Huaino engendre en France environ 700 chiots

Venez découvrir les sujets les plus représentatifs de la race ainsi que les plus grands champion

http://passiondogo.free.fr/champions.html

 

 
 

Date de dernière mise à jour : 28/07/2015