Zoophiliedogobaila

 

En France, Jusqu'en mars 2004, aucune loi ne punissait la bestialité sauf dans le cas où l'animal subissait des sévices graves

La zoophilie est une paraphilie dans laquelle un animal est l'objet du désir. Les individus souffrant d'un comportement d'attirance ou d'excitation envers des animaux sont appelés « zoophiles », elle est généralement considérée comme une déviance ou une perversion sexuelle,

Il n'existe aucune loi interdisant des activités sexuelles avec un animal dans certains pays. Dans la plupart des pays en revanche, les activités zoophiles sont illégales en vertu des lois de cruauté envers les animaux ou de « crime contre la nature » ; cependant, la notion d'« abus » est débattue,

Le terme ambigu de « sodomie » était utilisé autrefois pour désigner les actes sexuels non procréatifs. Le terme bestialité désigne les actes sexuels entre humains et animaux. Ce terme n'implique pas, par lui-même, la motivation ou l'attitude,

Pour les zoophiles, et certains chercheurs, le terme « bestialiste» a acquis une connotation négative, impliquant un désintérêt pour les besoins et les émotions de l'animal. Cette connotation trouve son origine dans le désir de certains zoophiles d'établir une distinction claire entre la zoophilie, une orientation sexuelle à part entière, et le simple acte sexuel avec un animal. D'autres se distinguent zoophile ou bestialiste suivant la définition du dictionnaire,

Le terme de « zoosadisme » désigne la torture et des sévices infligés à un animal dans le but d'obtenir un plaisir sexuel. Ce terme inclut aussi les abus sexuels pratiqués sur les animaux,

La bestialité est définie comme une « perversion sexuelle par relation avec des animaux ». À savoir qu'il s'agit d'individus dont le seul intérêt est sexuel,

La zoophilie est définie comme l'« attachement excessif pour les animaux ». Ici, l'individu porte une telle passion, admiration, pour les animaux qu'il en ressent une attirance sexuelle (mais sans forcément passer à l'acte). Le zoophile est décrit comme une « personne qui manifeste ou relève de l’intérêt, de l'amour pour les animaux ». Certains zoophiles font une distinction très claire entre zoophiles et bestialistes, les premiers étant ceux qui aiment les animaux, les seconds étant ceux qui ont des relations sexuelles avec des animaux sans ressentir la moindre attirance émotionnelle envers les animaux. Certains zoophiles n'ont des relations sexuelles uniquement avec des animaux et ne montrent aucun intérêt pour les humains, ils sont parfois appelés « zoophiles exclusifs ».

 Zoophiliedogobaila4

Mise en conformité avec la directive Européenne

L'interdiction de la zoophilie fait partie d'un paquet de mesures visant à renforcer la protection animale pour une mise en conformité avec une directive européenne

 

 

Législation

La plupart des lois interdisant la zoosexualité datent du XXIe siècle. Les zoophiles tendent à présenter ces lois comme étant le résultat d'un manque de connaissances, et de la répugnance à l'idée d'un accouplement entre un homme et un animal, présenté dans un contexte sociétal et une volonté de réduire les abus. Certains auteurs considèrent ces lois « irrationnelles », affirmant qu'elles constituent "une violation de la liberté individuelle", à savoir :

 

En France

Le code pénal de 1791, promulgué par la Constituante, a aboli les crimes de sodomie et de bestialité, grâce, notamment, aux positions des pénalistes classiques (Beccaria, Bentham…) et de manière totalement conforme à la Déclaration de 1789 que la même Assemblée avait proclamé : la liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui (art. 4). La laïcisation du droit et la pensée libérale des révolutionnaires a conduit à dépénaliser les comportements homosexuels et zoophiles.

Jusqu'en mars 2004, aucune loi ne punissait la bestialité sauf dans le cas où l'animal subissait des sévices graves. La loi no 2004-204 du 9 mars 2004 portant adaptation de la justice aux évolutions de la criminalité, ajoute la précision « ou de nature sexuelle » à l'article 521-1 du code pénal explique que « le fait, publiquement ou non, d'exercer des sévices graves « ou de nature sexuelle » ou de commettre un acte de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité, est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende. » À titre de peine complémentaire, le tribunal peut interdire la détention d'un animal, à titre définitif ou non.

La première application de cette loi remonte au 4 septembre 2007 : un homme a été condamné à un an de prison avec sursis, interdiction définitive de posséder un animal et 2 000 euros d'amende pour avoir sodomisé son poney.

 

Au Etats-Unis & Canada

Aux États-Unis, il n'existe aucune loi fédérale interdisant la zoophilie. En date de janvier 2012, 34 États américains condamnent explicitement les relations sexuelles avec des animaux (impliquant souvent la sodomie). Neuf États ont récemment adopté une nouvelle législation contre la zoophilie : l'Oregon, le Maine, l'Iowa, l'Illinois, l'Indiana, le Missouri, l'Arizona, l'Alaska et la Floride. Dans certains États, il est considéré que si les tribunaux ne rejettent pas les lois interdisant la sodomie (généralement dans le contexte de l'homosexualité masculine), la zoophilie ne serait pas considérée comme illégale. Cependant, en Floride, il a été démontré que, sans législation spécifique à ce sujet, les lois qui bannissent la cruauté envers les animaux peuvent être impliquées (voir le cas Randol Mitchell). En 2011, dans l'État de l'Ohio, un zoophile, qui avait régulièrement des relations sexuelles avec son chien, a été arrêté et accusé de cruauté envers un animal, bien qu'aucune loi spécifique n'interdise les actes de bestialité dans l'Ohio. Un incident similaire s'est produit à Metairie (Louisiane) en 2012,

Il existe dix-sept États dans lesquels avoir des relations sexuelles avec un animal est un délit : l'Alaska, l'Arkansas, la Californie, la Floride, l'Iowa, la Louisiane, le Maryland, le Maine, le Minnesota, le Missouri, le Nebraska, État de New York, le Dakota du Nord, l'Oregon, la Pennsylvanie, l'Utah et le Wisconsin[45]. Dans dix-sept autres États, c'est un crime majeur ; ils incluent l'Arizona, la Caroline du Nord, la Caroline du Sud, le Dakota du Sud, le Delaware, la Géorgie, l'Idaho, l'Illinois, l'Indiana, le Massachusetts, le Michigan, le Mississippi, l'Oklahoma, Rhode Island, le Tennessee, la Virginie et Washington,

Les 16 autres États (y compris Washington) n'ont aucune loi interdisant les relations sexuelles avec les animaux. Toutefois, la zoophilie est un crime grave reconnu à Porto Rico. La bestialité est interdite en Louisiane et en Caroline du Nord sous le terme de « crime contre nature »,

Au Canada, l'article 160 (1) du Code criminel, partie V, interdit la zoophilie.

 

Dans les autres pays

Au Royaume-Uni, une loi, adoptée en 2003, concernant les crimes sexuels, interdit toute pénétration vaginale ou anale sur un animal vivant, il en va de même pour l'introduction pénienne d'un animal vivant dans le vagin ou l'anus d'un individu. Les contrevenants peuvent être condamnés à des peines de prison pendant une durée de deux ans minimum,

En Espagne, aucune loi ne réprimande de manière explicite les actes sexuels zoophiles et il n'existe aucune condamnation. Néanmoins, il existe des lois contre la maltraitance faite envers les animaux,

En Allemagne, Le Parlement allemand a adopté dans la nuit du 13 décembre 2012, une loi punissant les rapports sexuels entre l'homme et l'animal de 25.000 euros d'amende...Jusqu'ici très tolérante envers les zoophiles, l'Allemagne a décidé d'interdire les actes sexuels entre les hommes et les animaux, un geste réclamé depuis longtemps par les associations de défense des bêtes. Dans la nuit de jeudi à vendredi, le Bundestag, chambre basse du Parlement, a adopté une loi interdisant de soumettre un animal à des actes sexuels ou de le mettre à disposition de tiers en vue de le forcer à de tels actes, sous peine de 25.000 euros d'amende. La nouvelle loi permettra de les punir même en l'absence de blessures constatées chez l'animal. L'Allemagne emboîte ainsi le pas à ses voisins européens, même si la peine encourue est moins sévère que dans d'autres pays. De telles pratiques sont condamnées en France par deux ans d'emprisonnement et 30.000 euros d'amende, en Suisse par une peine de prison allant jusqu'à trois ans ou une amende.

En Angleterre, le Pays de Galles et l'Irlande du Nord L'Angleterre, interdisent également les contacts sexuels avec les bêtes,

En Belgique, la zoophilie était légale jusqu'en 2007. Cependant, les vidéos zoophiles sont considérées comme illégales, selon une décision de justice en 2006 faite contre un homme qui avait des relations sexuelles avec des chiens dans un refuge pour lequel il avait travaillé. Il n'a pas été reconnu coupable de maltraitance envers des animaux, mais a été reconnu coupable d'attentat à la pudeur pour avoir partagé des vidéos zoophiles par le biais de son site internet. L'organisation belge de défense des droits des animaux Gaia, qui avait déposé plainte, a fait appel en vain de la décision du tribunal.

Aux Pays-Bas, la zoophilie devient illégale en 2010,

En Hongrie, la zoophilie est légale, seulement si aucune cruauté physique n'est faite à l'animal,

En Norvège, elle est illégale. Une loi est adoptée en novembre 2008,

Au Danemark, elle est légale. En 2006, une loi pour interdire la zoophilie a été proposée mais elle a été, par la suite, rejetée car le Conseil d'éthique animale danois considérait que les lois existantes étaient une protection suffisante,

En Finlande, la zoophilie est légale tant qu'aucune blessure physique n'est infligée à l'animal; anciennement reconnue illégale mais légalisée en 1971. Les partages de vidéos zoophiles pornographiques sont légaux, mais leur commerce est illégal,

En Suisse, les articles 135 et 197 du code pénal interdisent la diffusion et la possession (depuis 2001) de pornographie ou de scènes de violence impliquant des animaux,

En Australie, les lois contre la maltraitance des animaux en général sont impliquées dans la législation nationale. Jusqu'en 2011, les relations sexuelles avec les animaux étaient considérées comme légales dans les territoires de la capitale australienne et du territoire de la baie de Jervis. La zoophilie est désormais illégale en Australie, mais chaque État australien peut abroger, si souhaité, la législation,

En Inde, la zoophilie est illégale. Selon l'article 377 du CPI (code pénal indien), il est illégal pour un individu d'avoir une relation sexuelle avec un animal,

Au Japon, la zoophilie est légale,

Au Mexique, la bestialité est légale et n'a pas de pénalités,

En Zambie, la zoophilie est illégale. L'article 115 du codé pénal interdit les « actes contre nature », notamment « les relations charnelles avec un animal »,

Au Ghana, elle est illégale. La « connaissance charnelle contre nature » n'est pas autorisée en vertu du Code criminel du Ghana,

En Éthiopie, la bestialité est illégale et punie par la loi,

 Zoophiliedogobaila2

Dévat en défaveur

L'amour platonique pour les animaux est habituellement positive, mais de nombreux individus expriment leur opposition envers les activités sexuelles avec des animaux. De nombreuses critiques ont été faites dans/par les domaines religieux, moraux, éthiques, psychologiques, médicaux et sociaux,

La zoophilie est perçue au Royaume-Uni comme un trouble comportemental. Andrea Beetz explique qu'il existe une évidence dans laquelle les approches violentes zoosadiques sexuelles vers un animal sont liés à un « comportement violent ». Beetz explique que les animaux peuvent être traumatisés même par des activités sexuelles pacifiques faites par un humain; cependant, Beetz explique également que dans certains cas, une bestialité non violente peut être réciproquement jouissive pour les humains et les animaux,

L'une des premières critiques faites envers les défenseurs de la zoophilie implique le fait que les activités zoophiles sont blessantes envers les animaux et abusives, car les animaux sont incapables de donner un quelconque consentement,

La Humane Society of the United States (HSUS ; Société humaine des États-Unis) évoque une explication similaire du fait que les animaux ne possèdent pas la même capacité de penser que les humains et qu'ils sont incapables de donner pleinement leur consentement. La HSUS prend part au fait que chaque relation sexuelle entre humain et animal est abusive, qu'elle implique ou non des dommages physiques. Dans son étude de 1993, Dr. Frank Ascione explique que « la bestialité peut être considérée comme abusive même lorsqu'aucun dommage physique n'est fait à l'animal ».

 

Débat en faveur

Les partisans en faveur de la zoophilie expliquent que le sujet du « consentement » est discrédité car les pratiques humaines (comme la chasse, les tests de laboratoires et abattage d'animaux pour leur viande) n'impliquent aucunement le consentement de l'animal. Ils soutiennent également que la bestialité n'implique pas « la maltraitance des animaux » car il n'existe aucun acte de cruauté chez les individus zoophiles ; ils affirment aussi que l'activité sexuelle avec des animaux peut être, ou non, dangereuse pour la santé,

Des animaux comme les chiens peuvent participer volontairement à des activités sexuelles avec des humains et « semblent apprécier les plaisirs que prodigue l'interaction sexuelle avec un être humain». Les propriétaires d'animaux savent habituellement ce que leur animal aime ou non. La plupart des individus peuvent expliquer la manière dont un animal peut être touché. Ceux qui préconisent la zoophilie voient cela comme une façon, pour un animal, de donner son consentement.

 Dogobailazoophilie

Culture & Société

En 2010, des affaires d'abus sexuels sur animaux scandalisent la Slovénie, après la découverte du corps d'un médecin de renom, déchiqueté par ses chiens tandis qu'il les violait. Au moment de la découverte du cadavre, le Dr Barevic était complètement nu et ne portait qu'une ceinture à laquelle était attaché un godemiché. Après vérifications, il s'est avéré que l'homme violait ses animaux depuis plusieurs années. Les enquêteurs pensent qu'il pourrait y avoir un réseau de zoophilie sous cette affaire. D'autres personnalités très haut placées auraient également participé à des abus sexuels sur ces chiens.

La zoophilie est fréquemment perçue comme un vice, une perversion ou une déviance. Elle fut longtemps considérée comme déviance au même titre que la sodomie. Pour certaines législations actuelles, elle n'est considérée comme illégale que lorsqu’elle s'accompagne d'actes de cruauté envers des animaux. Internet donne à la zoophilie un nouvel essor qui l'a fait sortir de la clandestinité pour être largement exploitée par une industrie pornographique. Le tabou et l'interdit ont donné à l'industrie pornographique un marché où certaines actrices ne jouent qu'avec des animaux.

 Jesigne 2

Pensez à eux, voici deux pétitions mises en place par une coalition d'associations de protection animale qui demandent au parlement européen d'adopter des lois pour protéger les animaux contre la zoophilie.
 
http://www.petitiononline.com/Beast999/petition.html

http://www.change.org/petitions/petition-to-denmark-bestiality-is-very-dangerous-to-public-health-due-to-zoonotic-diseases

 

Interdire les "maisons closes" zoophiles en Europe, en Asie et au Moyen-Orient ! !

Parce qu'un animal est un être vivant sensible, sans défense, innocent, et que les viols sur animaux sont gravissimes et intolérables !! L'horreur à son paroxysme ! Nous vivons dans un monde de barbares, les animaux ont besoin de nous pour être sauvés, respectés et défendus

La perversité humaine n'a plus aucune limite, puisqu'en Europe, la Norvège, le Danemark et l'Allemagne ont fait voter des lois et ont ainsi légalisé les "bordels" de chien(ne)s, drogués, battus, torturés, puis violés. C'est profondément choquant et inhumain, et nous devons tous faire le maximum pour que cela soit interdit et reconnu par la Commission Européenne comme des délits criminels graves (créateurs de ces lieux et clients criminels car viol sur tout être vivant = crime)

En Indonésie, et au Vietnam, les orangs-outans se rapprochant des villes à cause de la déforestation de leur habitat naturel (les forêts de palmiers, décimés pour l'industrie mondiale de l'huile de palme) sont capturés, rasés, maquillés, drogués, violés. De même les viols de chiens en Turquie.

Nous devons faire cesser la zoophilie, légalisée ou pas, sinon ils iront jusqu'à légaliser la pédophilie, pendant qu'ils y sont ! Est-ce de ce monde-là que vous voulez pour vos enfants ?

Pourquoi c'est important Parce qu'un animal est un être vivant sensible, sans défense, innocent, et que les viols sur animaux sont gravissimes et intolérables !! L'horreur à son paroxysme ! Nous vivons dans un monde de barbares, les animaux ont besoin de nous pour être sauvés, respectés et défendus

Date de dernière mise à jour : 06/04/2015