Le rôle de "Dogue Argentin à l'Adoption" se déroule en trois étapes, à savoir

1ère étape :  Les signalements de maltraitance infligée sur un Dogue Argentin nous parviennent directement via notre site. Ces négligences sont aussi bien commises par des particuliers que par des éleveurs. Dès lors, nous entreprenons en tant qu'adoptant ou acquéreur, une enquête rigoureuse et objective sur les conditions de vie et de détention de l'animal. Selon notre constat et l'état du chien, nous pouvons très rapidement le soustraire à son environnement inadapté, avec ou sans l'aide d'une Association de Protection Animale

 

2ème étape : Nous agissons toujours dans l'intérêt du dogo

En tant qu'adoptant, et, afin de mettre en confiance l'auteur des faits, nous l'informons qu'aucune plainte ne sera déposer à son encontre pour maltraitance si l'animal est immédiatement cédé, un contrat d'adoption est alors signé et la carte d'identification nous est remise si celui-ci est identifié

En tant qu'acquéreur, auprès des éleveurs, nous tentons une négociation si nécessaire et faisons l"acquisition de l'animal pour 300 euros maximum, cependant, un courrier est adressé à l'une des Associations de Protection Animale, à la DDSP et à la DDCCRF pour signaler les faits de maltraitance constatés avec photos. La SCC qui attribue les affixes des éleveurs et tous ce qui concerne le monde de l'élevage ne souhaite en aucun cas entendre parler de maltraitance aux seins des élevages et nous oriente vers d'autres services mais un courrier lui est adressé malgré tout

 

3ème étape : Nous accueillons au sein de notre famille, l'animal retiré à son propriétaire ou à l'éleveur. Nos rescapés sont alors pris en charge par nos soins incluant les frais vétérinaires, la nourriture, la somme versée pour son acquisition et les frais de déplacements par train ou en voiture. N'étant pas une Association de loi 1901, aucune participation financière n'est demandée lors de l'adoption de nos protégés, nous rédigeons malgré tout un contrat d'adoption avec la famille adoptive. Si notre protégé ne s'adapte pas à son nouveau foyer, il nous est restitué

Nos sauvetages nous demande au quotidien un investissement financier personnel et lors d'une adoption, aucun don n'est versé par l'adoptant pour participer aux frais de son futur compagnon, devrions nous peut être demander une participation financière à l'avenir !

 

Gardez à l’esprit que nous ne sommes pas en mesure, malgré nos efforts et notre détermination, de gérer tous les cas qui nous sont signalés : d’abord parce qu’ils sont trop nombreux, et ensuite car certaines situations, faute de réaction des autorités, échappent à tout contrôle, ainsi qu’à toute amélioration

 

Dans tous les cas, transmettez-nous les renseignements nécessaires à notre enquête personnelle, à savoir

Vos coordonnées (anonymat totalement garantit par nos soins, nous prendrons attache téléphoniquement avec vous)

Le type et le nombre des animaux

Les conditions de détention et la description des lieux

L’état physique et psychologique du Dogo

Vos photos

L'adresse à laquelle se trouve l’animal

Le nom et les coordonnées du propriétaire

Le numéro du procès-verbal et la copie de l’audition si vous avez déposé plainte à la police ou à la gendarmerie

Les associations que vous avez alerté (Fondation 30 Millions d'Amis, Fondation Brigitte Bardot, SPA...)

Date de dernière mise à jour : 02/05/2015