maltraitance-4.jpg

Vous êtes témoins de maltraitance sur un Dogue Argentin ?

Vous êtes indignés ? Vous voulez réagir ?

Attention, vous ne pouvez, ni ne devez faire n’importe quoi

Pas question d’arracher l’animal aux mains de ses propriétaires

Ni de pénétrer dans un domicile sans y être autorisé

En effet, vous risqueriez de vous attirer des ennuis et de voir le "tortionnaire" s’en aller impunément

bailaka-1.jpg

Contrairement aux idées reçues

Aucune société de protection animale n’est une autorité verbalisante

Elle n'a pas le pouvoir de dresser un procès-verbal

Ni de confisquer un animal maltraité à son bourreau

L’intervention d'une association est toujours soumise au bon vouloir des autorités compétentes, à savoir le Parquet

Diego 4

Les personnes se trouvant face à un animal potentiellement en danger associent plus facilement son sauvetage à la société protectrice des animaux qu’à tout autre service, et se tournent vers les refuges, aisément identifiés comme ayant un rapport avec les animaux

Ceci a pour conséquence que des centaines d’appels chaque année sont classés sans suite, alors même qu’il existe un décalage énorme entre leurs possibilités d’intervention et l’image que s’en fait le public

6 4

Autre difficulté : L’empathie des autorités envers les animaux négligés ou martyrs n’est pas la nôtre, et la suite donnée aux cas de maltraitance n'est pas toujours à la hauteur de nos attentes

Même si nos constatations rejoignent souvent celles du plaignant, les autorités jugeront parfois que la situation n’est pas assez grave pour justifier une intervention

Quand des mesures sont prises, elles sont encore trop souvent minimalistes, et ne prennent pas suffisamment en compte la souffrance de l’animal, ni l’absence de morale, pourtant préoccupante, de son bourreau

Duroyaumedediane 1

Vous constatez un cas de maltraitance sur un Dogue Argentin

Une de vos connaissances ne le nourrit plus

Vous constatez au fond d'un jardin un ange blanc enchaîné avec ou sans abri

Vous constatez qu'il vit de jour comme de nuit sur un balcon avec ou sans abri

Votre voisin ne le sort plus

Vous savez qu'un ange blanc est frappé régulièrement

 

 

 

Que faire ?

En premier lieu, garder à l’esprit que chacun d’entre nous a un rôle à jouer, et que les bons réflexes, en facilitant les procédures, peuvent sauver des vies

 

Première étape

Avant tout, se poser la bonne question, êtes-vous sûr qu’il y a réellement maltraitance ou négligence, et que les besoins physiologiques de l’animal ne sont pas respectés ? (eau, abri...)

 

Seconde étape

Collecter les informations fondamentale, il est indispensable de recueillir un maximum de renseignements :

- L’adresse exacte du lieu où est détenu le dogo. S’il s’agit par exemple d’un jardin, préciser que celui-ci se trouve à x mètres de la maison portant tel numéro dans telle rue, et dans telle commune. Sans localisation précise, nous ne pouvons rien faire

- Le nombre de chiens concernés

- La situation des animaux est-elle identique le jour et la nuit ?

- Dans la mesure du possible, et toujours en demeurant sur la voie publique (n’entrez pas sur les terrains privés), faites votre maximum pour prendre des photos : elles valideront vos informations auprès des services compétents, et leur permettront d’évaluer objectivement la situation

 

Troisième étape

A qui s’adresser ?

- Si la situation vous paraît inconfortable pour le Dogue Argentin mais d’une gravité modérée, prenez contact directement avec le propriétaire afin de lui faire comprendre, avec pédagogie, qu’il doit améliorer le quotidien de son ou ses animaux. L’expérience a prouvé que cette méthode risque moins de braquer le propriétaire que ne le ferait un recours immédiat aux autorités, mais vous pouvez nous le signaler directement via notre page CONTACT

- Si la négligence vous semble importante au point d’entraîner des souffrances pour le Dogue Argentin ou de mettre sa vie en péril, prenez contact vous-même avec votre service de police local : celui-ci doit enregistrer votre plainte et la prendre en considération (n’hésitez pas à insister). Sur cette base, la police est censée se rendre sur place afin de réaliser ses propres observations et d’entendre le propriétaire. Elle pourra alors informer le Parquet et/ou les services d’Inspection vétérinaire mais vous pouvez nous le signaler directement via notre page CONTACT

 

Depuis 2014, il existe en outre une nouvelle possibilité de signaler un cas de maltraitance animale en complétant (cliquez sur le lien ci-dessous)

le formulaire mis en ligne par les service d'inspection vétérinaire régionaux

Date de dernière mise à jour : 05/08/2015