Senior2

seigneursacpavauxlepenil.jpg

diego24dec2012.jpg

bayadiego.jpg

diegobaya.jpg

diegoavril2013.jpg

diegomai13.jpg

Du 24 déc 2012 au 3 février 2014

SEIGNEUR dit PACO, né le 28/03/2001 âgé de 13 ans (13 mois)

Repose en paix mon Ange : Le 14 décembre 2012, nous recevons le S.O.S d'un employé de la SACPA nous demandant de sauver la vie à un Dogue Argentin âgé de 12 ans qui ne mérite pas de finir ainsi. SEIGNEUR a été trouvé sur la voie publique le 15 novembre, errant dans une grande ville de Seine & Marne (77). Capturé, il est aussitôt transporté à la fourrière de Vaux le Pénil

Tatoué, la fourrière entreprend les démarches obligatoires et nécessaires pour retrouver et contacter son propriétaire ! Ce dernier prétend avoir cédé son dogo, il y a plusieurs années déjà et ne souhaite pas venir le chercher. Placé dans un boxe, il attendra patiemment derrière les barreaux pendant un mois et demi que son maître change d'avis et vienne le délivrer mais en vain ! Comme si, il n’avait jamais existé aux yeux de ce dernier, toute sa vie a basculé en quelques minutes

SEIGNEUR est né le 28/03/2001 (comme Baïla le 28/03/1999 serait-ce un signe), il est alors âgé de 12 ans, à croire qu’après toutes ces années, il n’avait pas une si grande place dans le cœur de ses anciens propriétaires. Comment peut-on abandonner aussi lâchement et sur le trottoir son plus fidèle ami, lui qui vous a aimé toute une vie ! Ce pauvre dogo n’a pas le choix, il doit tant bien que mal se faire à la dure vie de la fourrière, aucun refuge ne lui ouvre ses portes pour lui permettre de finir dignement sa vie même dans un box, l'euthanasie est donc prévue après les fêtes de Noël 2012

Le 24 décembre 2012 à 14h, nous faisons la connaissance de ce pauvre doyen qui se trouve dans un état pitoyable. Il ne tient quasiment plus sur ses pattes arrières, il est tout jaune, terriblement amaigri et ses membres sont de couleur marron surêment qu'il se léchait par stress ! Il nous fait la fête, il est heureux de croiser notre regard, notre chemin, comment le laisser ici ?

Dès son arrivée, ce pauvre Dogue Argentin épuisé se couche sur les couettes posées au sol dans le salon. Il passera un réveillon digne de ce Nom à nos côtés ! Son premier Noël d'Ange heureux. Petit à petit, il trouve sa place auprès de Baïa qui souffre d'une tendinité à l'épaule, tout comme Baïla, elle a compris son rôle en voyant son troisième sauvetage arrivé ! Avec le temps, nous constatons que Paco a un triste et lourd passé, celui de "chien de sécurité"

Il se promène la langue dehors (port d'une muselière trop petite et trop serrée), n'entend presque plus rien, craint l'homme, a peur qu'on le frappe lorsqu'on marche derrière lui, marche difficilement, se crispe dès qu'on le caresse, dévore sa gamelle, marche très bien en laisse, accepte de partager ses friandises avec Baïa, déteste les chats au point de les tuer et attaque Baya quant elle lui aboie dessus pour jouer lors de nos balades

Nous sommes le 10 mai 2013 et après 5 mois passés à la maison, Paco sors toujours sa langue, n'entend pas toujours ce qu'on lui dit mais quand ça l'arrange aussi, vient chercher les câlins auprès de l'homme, n'a plus peur qu'on marche derrière lui, marche beaucoup mieux mais se fatigue avec l'âge, apprécie le moments des caresses et de sieste au soleil, dévore toujours sa gamelle "c'est un ventre sur patte", marche très bien en liberté, accepte la présence des chats mais sans plus et n'attaque plus Baïa quant elle lui aboie dessus pour jouer lors de nos balades

Il aspire à la tranquillité pour finir ses jours heureux ! Offrir une belle retraite à un doyen est une expérience formidable et même si Paco ne nous accompagne pas de longues années, il nous sera toujours reconnaissant de lui avoir sauvé la vie tout en lui ouvrant notre coeur et notre foyer ! Si le temps nous semble court, pour lui, c'est toute une éternité durant laquelle il est heureux de vivre

Nous sommes le 1er septembre 2013, après 8 mois passés à la maison, aucun adoptant ne s'est proposé pour adopter Paco, celui-ci coule toujours des jours heureux auprès de Baïa. Nous sommes le 24 décembre 2013, et voici que notre Doyen passe son second Noël à nos côtés, la maison de retraite est bonne pour ce magnifique Dogue Argentin

Nous sommes le 4 février 2014 et tu auras passé ton second Noël à nos côtés, heureux de vivre ! Ayant subi durant de longues années les coups de pieds violents de ton "bourreau", tu souffrais à ton bel âge, d'arthrose et de multiples fractures aux pattes. Depuis le mois de janvier 2014, tu boîtais tout en étant très éssouflé, la souffrance a eu raison de toi mon Ange malgré ton envie de vivre à nos côtés. J'ai du me résoudre le 3 février 2014, à mettre fin à tes douleurs. Tu as véçu heureux aux côtés de la douce BAYA treize longs et magnifiques mois

Ton quotidien était bercé par nos interminables balades en forêt avec des siestes au soleil, des gamelles gourmandes, des goûters gourmands dont Baïa profitait également. Nos séances de câlins que tu appréciais mais toujours avec cette peur au ventre d'être battu

Tu as fermé tes yeux dans mes bras, tu as poussé ton dernier souffle de vie rassuré et confiant. Comment aurions pu nous faire autrement ? Toi qui avait connu que la maltraitance jusqu'en décembre 2012

Tu as rejoins ma douce et inoubliable Baïla au Paradis Blanc, tu sais là où l'homme ne peut vous atteindre et vous blessé de nouveau

Tu resteras gravé dans mon coeur comme tous nos précédents sauvetages Mon Ange

Alors que certains maîtres pleurent la perte de leur compagnon, d'autres les abandonnent lâchement sur la voie publique sans se soucier de leur devenir

Catherine & Baïa qui ne t'oublierons jamais et qui  t'aimerons éternellement, repose en paix auprès de notre douce et tendre Baïla qui est au quotidien dans mes pensées

**********

Dsc06208

Dsc06340

 

Du 19/01/2012 au 21/12/2014

KAISER dit DIEGO, né le  19 janvier 2012  (3 mois et 1/2)

Repose en paix mon Ange : Il aura subi pendant de longs mois les coups portés par son propriétaire SDF/Toxicomane et les jeunes... de la citée Blum à LIEVIN, il vivra dans des box de voitures, des caves et sera privé de nourriture... sans que personne n'intervienne plus tôt pour mettre fin à son calvaire... mais un jour, un être sensible affecté par son quotidien contact la DAF, son président Andréa Sergi transmet aussitôt notre téléphone le 26 août dernier, s'est ainsi qu'un magnifique sauvetage se met en route

Le 31 août à 10h30 et après deux longues heures de recherches dans un squatt et dans la citée Blum, nous trouvons enfin le propriétaire qui affirme avoir donné Kaiser a une alcoolique déjà connue pour maltraitance dans le monde de la protection animale, à 13h, nous faisons la connaissance de cette ombre blanche, sans vie, couché sur le trottoir et ne pesant plus que 18 kilos au lieu de 55 kilos, dans un état de maigreur très inquiétant. Nous le prenons aussitôt en charge pour le soulager de son martyr
 
Des témoignages nous confirmerons les maltraitances physiques et morales endurés par ce noble dogue argentin âgé de 2 ans et demi seulement, mais la maltraitance n'a pas d'âge c'est bien connu
 
Nous aurons croisé ta route mon petit bonhomme pour t'aider à revivre,  pour te rendre heureux de longues années et non quelques mois mais le destin en aura décidé autrement malheureusement et je m'en veux car tu étais si fort que tu n'as montré aucun symptôme pouvant m'alerter sur ton état de santé et cela malgré ta tendinite, ta langue nécrosée et coupée en deux avec quelques aphtes, accompagné d'une gingivite et une otite. Comment savoir que tu étais malade malgré le bilan de santé réalisé à ton arrivée, toi qui avait tellement encaisser la douleur sans broncher ! Un parasite aura provoqué une méningoencéphalomyélite, foudroyante et ne te laissant aucune chance de survie
 
A travers ton regard malicieux, tu étais si heureux de vivre au côté de ta douce et tendre compagne qui t'aidait dans ton quotidien, Baïa
 
Tu avais retrouvé le goût de vivre, tu pesais 32 kilos, tu me parlais à chacun de mes retours, tu aimais aller en forêt, toujours libre et content de renifler l'odeur du chevreuil ou du sanglier que Baïa avait débusqué, de mettre tes pattouilles dans les mares d'eau, de trotter dans les allées cavalières, de manger de la viande et des pates à chacun de tes repas, de dormir sur le canapé, d'être choyé et câliné par mes soins, ton regard en disant long sur ce bonheur partagé
 
Bien trop court à mon goût, tu auras tellement souffert dans ta petite vie que le destin a décidé de t'enlever à cette nouvelle vie tant mérité
 
Tes sauveurs devaient te rendre visite début janvier à la maison mais nous n'aurons pas la chance de passer notre premier noël ensemble et de les revoir ensemble
 
Depuis le 21 décembre, tu trottes aux côtés de Baïla, une étoile parmi tant d'autres au sein du Paradis Blanc, tu as rejoins certains de nos Anges Blancs sauvés de la maltraitance ou de l'euthanasie et recueillis à la maison mais trop tôt vu ton jeune âge, tu nous manque mon garçon
 
De nouvelles photos de toi seront prochainement mises dans notre album photo pour ne jamais t'oublier et penser à toi au quotidien car tu étais si gentil et doux avec l'homme qui t'avais tant méprisé
 
N'oublie jamais les doux moments passés à mes côtés sur le canapé, aux longues balades à travers les champs et les forêts que tu ne connaissais pas aux côtés de Baïa que tu aimais tant
 
Je n'ai plus de mots mon Diégo pour t'exprimer mon chagrin de n'avoir pu t'offrir une si belle vie à la maison, tu étais une petite perle qui a fait craquer le cœur de bien des gens sur notre commune en Seine et Marne... Ton passé n'a effrayé personne, et, tu allais chercher les caresses dès que ton regard croisait un humain, tu auras connu la main douce de l'homme auprès de nous
 
Mais Baïa ressent ma douleur et mes larmes coulent toujours, je me dois d'être forte à mon tour pour aller de l'avant et secourir un Ange Blanc en détresse car le combat ne peu cesser aujourd'hui, bien au contraire...
 
J'espère qu'à travers ses lignes, ses mots, cette douleur, ce chagrin mais aussi ce bonheur de quelques mois partagés, les personnes ayant connaissance d'un animal maltraité se tourneront vers des associations pour mettre fin à ce calvaire
 
Catherine & Baïa qui ne t'oublierons jamais et qui  t'aimerons éternellement, repose en paix auprès de notre douce et tendre Baïla qui est au quotidien dans mes pensées

Date de dernière mise à jour : 19/03/2017